Dans la perspective des élections législatives du 06 mars 2021, le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré, a engagé récemment, une campagne de sensibilisation de proximité à Béoumi.

Du 10 au 14 février 2021, monsieur le ministre a engagé une série de rencontres avec les différents acteurs des différentes couches socio-professionnelles de Béoumi, une ville qui a connu des évènements malheureux pré et post-électoraux. La paix et le vivre ensemble, un enjeu de cohésion sociale, étaient au centre de ces rencontres.

Monsieur de la Communication, porte-parole du gouvernement a voulu donner l’exemple avec ses parents de Béoumi, c’est ainsi qu’il a initié cette visite de terrain pour s’imprégner des réalités du terrain.

Tout au long de ses rencontres avec ces acteurs de développement constitués en grande partie de couturières, de coiffeurs, de restauratrices, de vendeuses de vivriers et d’éleveurs, il a rappelé l’importance du vivre ensemble dans un environnement où le politique cherche toujours à diviser pour mieux régner.

Ces élections à venir, a-t-il conseillé, ne doivent pas être sources de palabres et de déchirure, mais des moments pour célébrer la paix et le vivre ensemble, des valeurs gages de tout développement.

Après ces conseils d’usage, le ministre Sidi Touré, fils de la région, par ailleurs député de la circonscription électorale de Béoumi, a appelé ses parents à faire preuve de maturité et à penser plutôt au développement harmonieux du département.

A l’occasion de cette tournée, s’est rendu à Akadiafouè, village situé à 8 km de Béoumi sur l’axe Béoumi- Sakassou, vendredi 12 février 2021, où il a été honoré par les populations avec à leur tête le chef du village. Ces populations reconnaissantes ont baptisé une rue du village au nom du ministre de la Communication et des Médias, en reconnaissance des actions de développement et de paix initiées dans le village en particulier, et dans le département, en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.