VISITE DANS LES REGIES PUBLICITAIRES : Sidi Touré en immersion à « Mc CANN »

L’agence conseil Mc CANN, pionnière dans le secteur de la communication publicitaire a reçu dans la matinée du jeudi 12 mars 2020, un hôte de marque en la personne du Ministre de la Communication et des Médias.

Cette rencontre d’échanges qui s’inscrit dans le cadre des visites hebdomadaires de Sidi Touré dans les entreprises opérants dans le secteur s’est tenu autour d’un petit-déjeuner et dans une atmosphère de convivialité.

Maurice TOURE, Président Directeur Général de Mc CANN,  après s’être réjoui de l’honneur et de l’opportunité de cette visite, a égrené un chapelet de doléances s’articulant autour de la concurrence déloyale provoquée par des entreprises non formels et le dumping des acteurs autres que les agences de publicité dans la chaîne de valeur de la publicité. Egalement, la relation entre l’organe consultatif de régulation qu’est le Conseil Supérieur de la Publicité (CSP) et les agences qu’il souhaite voir s’améliorer à l’effet d’optimiser le dynamisme que connait le secteur.

L’accessibilité au marché institutionnel et aux entreprises d’Etat, ainsi que la mise en place d’un fond de soutien à la communication publicitaire en vue du développement de la corporation  à travers des études et la recherche sont revenues au cours de cette entrevue.

Face aux actes qui mettent à mal l’exercice du métier de la publicité, à savoir le phénomène de plagiat, Maurice TOURE a exprimé sa crainte : « Nous sommes fragiles face aux annonceurs et vulnérables vis-à-vis du droit » avant de rétorquer : « comment nous protéger » s’est-il interrogé.

En réagissant aux propos du premier responsable de MC CANN, Le Ministre de la Communication et des Médias a rassuré que les problématiques liées aux appels d’offre et aux plagiats seront intégrées dans la finalisation du  projet portant sur le code de déontologie.

Pour Sidi Touré, la création d’une salle pige multimédia au sein du Conseil Supérieur de la Publicité qui désormais, permet un contrôle efficient des messages publicitaires et la création de la brigade de la communication publicitaire (BCP), va s’ajouter un service complémentaire : la mesure d’audience, produisant des statistiques sur l’audimat. 

Toutes ces dispositions, selon le Ministre de la Communication et des Médias, visent non seulement à assainir le secteur, mais aussi à redynamiser davantage l’écosystème de la communication en Côte d’Ivoire.