Rencontre OIC: Le ministre Sidi Touré partage l’expérience de la Côte d’Ivoire en termes d’emploi

Jeunesse, Paix et Développement dans un monde solidaire.  C’est le thème de cette 44ème session des Ministres des Affaires Etrangères des pays membres de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI).

Ce mardi 11 juillet 2017, le Ministre Sidi Tiémoko Touré a partagé l’expérience de la Côte d’Ivoire aux différentes délégations des pays invités. Pour lui la volonté de la Côte d’Ivoire de prendre en charge les jeunes s’est traduite par la création d’un ministère qui leur est dédiée.

Dans son opérationnalisation, il a obtenu du Gouvernement l’adoption d’une « Politique Nationale de la Jeunesse », inspirée du Plan National de Développement (PND) 2016-2020.

Cette Politique s’appuie sur cinq stratégies. Ce sont la Stratégie de Coordination des Initiatives en faveur des Jeunes, la Stratégie de la Protection des Jeunes, la Stratégie de la Promotion des Jeunes, la Stratégie de l’Autonomisation des Jeunes, la Stratégie pour le service civique et la Stratégie Nationale d’Insertion et d’Emploi des Jeunes.

La dynamique économique insufflée par le Gouvernement a favorisé la création d’emplois au profit de 2,3 millions de personnes sur la période 2011 à 2016. Pour lui les résultats de cette politique ne sauraient être une action à court terme car la priorité est de travailler à tout ce qui permet de maintenir préalablement la Paix.

Une gestion solidaire de la Jeunesse

 « Nous ne saurions faire l’économie des investissements dans la jeunesse si nous voulons atteindre et consolider la paix, la cohésion et le développement. Et La Côte d’Ivoire reconnaît l’importance de la jeunesse dans le développement économique et social non seulement de son pays, mais aussi de celui de notre continent et du monde tout entier », a expliqué le Ministre Sidi Touré.

Pour lui la gestion solidaire des enjeux économiques de la jeunesse constitue un défi majeur pour la survie de l’humanité, le renforcement de la coexistence pacifique, le développement harmonieux des peuples et de l’équité du genre.

Le Ministre a donc appelé à la mutualisation des énergies des différents membres de l’OIC  pour relever des défis auxquels sont confrontés les Etats membres. « La priorité est donc, de maintenir une paix durable dans nos Etats respectifs » a-t-il conclu.