LES RENCONTRES DU MINISTRE SIDI TOURE : Les radios de proximité et communautaires reçues ce lundi.

Dans le cadre des rencontres initiées par le Ministre de la Communication et des Médias, à l’endroit des acteurs de son secteur, Sidi Touré, a reçu ce  lundi 29 octobre 2018,   en audience des représentants d’organisations de radios  en  Côte d’Ivoire. Il s’agit notamment de l’Union des Radios de proximité de Côte d’Ivoire (URPCI), dirigée par M. BAMBA Karamoko,  et  du Réseau des Radios des Régions et Communes (3RC) conduit par M. Denis KAH ZION.

Le Ministre  Sidi Touré initiateur de cette rencontre a bien voulu  s’enquérir de la vitalité des radios membres de ces   deux organisations.

Prenant en premier la parole,  le, président de l’URPCI accompagné de  certains membres de son bureau, après avoir expliqué les conditions de travail et de vie de son organisation, a profité pour faire de doléances. Ce sont entre autres,  la prise en compte des radios de proximité  par le Fonds de Soutien et du Développement de la Presse (FSDP). Pour lui, les radios de proximité et les radios associatives sont des  médias qui participent à la vie de la nation. Il souhaite qu’elles soient éligibles au fonds de soutien octroyé à la presse. Il a ensuite plaidé pour que les radios créées en période de crise post-électorale en zone ex CNO soient intégrées et régularisées  et  que le montant de la taxe de  3 millions de franc  CFA par an exigé aux radios de proximité, soit revu à la baisse

M.Bamba Karamoko a enfin saisi l’occasion pour solliciter  l’appui du Ministère  de la Communication et des media, pour l’organisation de la Journée Mondiale de la Radio prévue le 13 février 2019 et le 20ème anniversaire de l’URPCI qui se tiendra le 21 Décembre 2019.

A son tour,  M. Denis Kah Zion, également Maire de Touleupleu  a salué l’initiative de cette rencontre et présenté brièvement son association. Le Réseau des Radios des Régions et Communes (3RC) est en effet un regroupement de radios des collectivités territoriales mis en place par des élus locaux. Pour lui, les difficultés de ces radios sont similaires à celles susmentionnées par l’URPCI. Il a tout comme son prédécesseur souhaité un appui de leurs actions d’informations en zones rurales.

C’est  avec une attention particulière que le Ministre Sidi Touré a suivi et noté leurs différentes  préoccupations. Il s’est engagé à  son tour à poursuivre ces rencontres, pour s’imprégner des conditions de travail des organisations professionnelles, afin de trouver ensemble des solutions aux problèmes qui minent le secteur.