Présidentielles 2020 à Béoumi Les populations Goly et Walèbo pour une candidature de Ouattara

Les populations des départements de Béoumi et de Sakassou, s’inscrivent dans le vaste élan national visant à solliciter une candidature du président Ouattara pour les élections du 31 octobre 2020. Sous la houlette du ministre de la Communication et des Médias, Sidi Tiémoko Touré, coordonnateur régional RHDP Gbêkê 3, les représentants desdites populations ont, à travers des motions de soutien,  appelé le Président Alassane Ouattara à défendre les couleurs des houphouétistes lors du scrutin présidentiel prochain.                                  Cet engagement a été rendu public, samedi, au siège du RHDP de Béoumi, au terme d’un séminaire sur les perspectives d’actions politiques de la coordination régionale de Gbêkê 3 (Béoumi et Sakassou). 

Pour Kady Niang,  coordonnatrice régionale en charge des élèves et étudiants du RHDP Gbêkê 3, qui a lu une motion, cet appel d’urgence des populations de Béoumi et de Sakassou se justifie par le souci de pérenniser la stabilité et le développement du pays.

« Nous sommes à l’instar des populations ivoiriennes profondément affectés par la disparition brutale du candidat désigné du RHDP à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, feu le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, décédé le mercredi 8 juillet 2020. La disparition brutale de ce fidèle et loyal compagnon du Président de la République, Alassane Ouattara, président du RHDP, à seulement trois mois des échéances électorales, nous plonge dans l’incertitude et le désarroi. Pour nous populations de Béoumi et de Sakassou, il y a effet d’assurer la consolidation des acquis de la gouvernance du RHDP au terme d’une décennie de paix retrouvée, de développement fulgurant et de progrès pour tous les citoyens vivant en Côte d’Ivoire. L’enjeu est donc grand pour nos deux départements qui ont amorcé leur développement économique ces dix dernières années. C’est pourquoi, nous, populations des départements de Béoumi et de Sakassou dans toutes ses composantes (Élus, cadres, hommes, femmes, jeunes, Chefs traditionnels), considérant la possibilité offerte par la constitution, nous demandons au Président de la République Alassane Ouattara, Président du RHDP, de reconsidérer sa position et de répondre favorablement à l’appel du destin, en acceptant de porter les couleurs du RHDP aux prochaines élections présidentielles, car pour nous, le Président Alassane Ouattara est le candidat qui pourra faire gagner le RHDP. C’est pourquoi, nous lui réitérons notre soutien total et notre ferme engagement à œuvrer pour lui assurer une victoire éclatante au premier tour de l’élection présidentielle de 2020 », a-t-elle indiqué.

Ému par la vigueur de l’engagement en faveur de la candidature du chef de l’Etat et surtout par les enjeux du séminaire, le ministre Sidi Tiémoko Touré, coordonnateur régional RHDP Gbêkê 3, a traduit tout son optimisme quant au poids des régions de Béoumi et de Sakassou, dans la victoire finale du Rhdp au soir du 31 octobre prochain.  « C’est plusieurs ateliers avec plusieurs objectifs qui ont été atteints ce jour à travers ce séminaire. Nous partons rassurés que les militants RHDP Gbêkê 3 ne failliront pas relativement à l’objectif à eux assigner pour assurer la victoire du Président Alassane Ouattara s’il accepte d’être le candidat du RHDP au scrutin présidentiel du 31 octobre 2020 », s’est-il réjoui.  

Notons que le séminaire a débuté par une minute de silence suivi d’hommages à feu Amadou Gon Coulibaly, premier ministre. « Les présidentielles d’octobre 2020 en ligne de mire. La coordination régionale Rhdp Gbêkê 3 se dote d’outils opérationnels pour aborder au mieux tous les principaux virages, en vue d’obtenir une belle et éclatante victoire à l’élection présidentielle qui se profilent à l’horizon », a dit Ali Diabaté au nom de Martial Mé, délégué départemental RHDP Béoumi.

Grâce aux enseignements dispensés dans les ateliers, les participants ont été édifiés sur les anomalies enregistrées lors de l’opération d’enrôlement, les stratégies de mobilisation des militants en période électorale etc. Des informations capitales, ont été également, fournies sur le parrainage électoral, ses objectifs, ses fondements juridiques et ses modalités de mise en œuvre. Pour améliorer les conditions de travail des structures déjà opérationnelles, le ministre Sidi Touré a offert des tablettes informatiques aux responsables locaux Cegel.