PONACOM 2018-2023 : trois jours de travaux pour définir la politique de de la communication en Côte d’Ivoire

Les travaux de l’élaboration du document de la Politique Nationale et des Médias (PONACOM 2018-2023) ont débuté à Grand-Bassam ce jeudi 17 octobre 2018.  C’est le Ministre de la  Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Koné représentant le Premier Ministre qui a procédé au lancement de cet atelier.

En présence du Ministre Sidi Touré, Ministre de la Communication et des Médias  et d’autres personnalités, le représentant du Premier Ministre a salué l’initiative qui va permettre au secteur de la communication de faire face à tous les défis  les cinq prochaines années.

Cet atelier va permettre selon le  Ministre Bruno Koné, de donner corps à ce projet important au Président de la République Alassane Ouattara. Le représentant du parrain entend ainsi donner la caution et le soutien du gouvernement au document final assortit de ces assisses.

Pour le représentant du Premier Ministre, les travaux de réflexions du PANACOM 2018-2023 doivent prendre en compte tous les aspects de la communication, y compris les nouveaux médias.

« Il vous  faut nécessairement dans une démarche rétrospective rester en éveil face  aux enjeux et défis que représentent les réseaux sociaux » a-t-il lancé aux participants.

La Côte d’Ivoire, se doit d’être au rendez-vous des géants de la technologie, la communication et des médias. Cela passe nécessairement par la structuration de ce secteur à travers la mise en place d’un cadre juridique et législatif approprié, selon Bruno Koné.

Le Ministre de la Communication et des Médias Sidi Tiémoko Touré, initiateur de l’atelier, a souhaité de tout vœu que les résultats donnent une image plus reluisante au secteur de la communication.  Pour le porte-parole du gouvernement  le document final va permettre à ce secteur de sortir l’informel ou de l’improvisation pour se projeter suivant une boussole.

«  Nous avons décidé de mettre ensemble vos connaissances, vos expériences, les projets que nous portons,  afin d’établir dans la cohérence un document-cadre qui servira de boussole pour tous les acteurs du secteur de la Communication.  Une période de cinq ans paraît raisonnable. Au-delà et vous en conviendrez, il serait tellement aléatoire de faire des prévisions, car notre secteur a une dynamique qui n’est plus à démontrer». t-il- assuré

Les travaux de cet atelier vont se dérouler en commissions et en plénière suivant  trois axes. La première commission traite de la « Réflexion sur le volet narratif du document de PONACOM », la seconde se penche sur la « Réflexion sur les Stratégies de Développement de la Presse (SDEP), de Développement de l’Audiovisuel (SDAV) et de Développement des Nouveaux Médias (SDNOM) ». Quant à la troisième commission, elle statue sur la « Réflexion sur les Stratégies de Développement de la Communication Publicitaire (SDCOP) et du Développement du Porte-Parole (SDPOP) ».

Soulignons que cet atelier qui va s’étendre sur trois jours, est  organisé par le Ministre de la communication et des médias en  partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) et les organes de régulation et d’autorégulation du secteur de la Communication.