Le Ministre Sidi Touré : la vocation réelle du Programme Social du Gouvernement, c’est la durabilité et l’immédiateté de l’impact

Le Ministre ivoirien de la communication et des médias, a affirmé ce jeudi 24 janvier au siège de Fraternité Matin, que  la durabilité et l’immédiateté de l’impact sont les motifs réels de la mise en place du Programme Social du Gouvernement PSGouv2019-2020. C’était au cours de la tribune ‘’ l’Invité des Rédactions’’ de Fraternité Matin qui recevait Laurent TCHAGBA, Ministre de l’Hydraulique.

Plus de 727 milliards, ont été mobilisés par le gouvernement et seront investis dans ce programme en vue d’impacter positivement et qualitativement le vécu des populations ivoiriennes selon le porte-parole du gouvernement. Sidi Touré a en outre rassuré la population sur la bonne utilisation de ces fonds et cela à travers un bilan à mi-parcours en vue de mesurer l’impact.

Le Ministre de l’Hydraulique, dans son échange avec la presse sur la thématique ‘’ Accès des populations à l’eau potable sur l’ensemble du territoire national : perspectives’’, a fait le diagnostic de la situation d’eau potable en Côte d’Ivoire.

Pour ce qui est de l’état des lieux, selon Laurent TCHAGBA il y a une disparité entre le milieu urbain et rural. Plus de 70% de la consommation d’eau potable est concentré à Abidjan. Avec l’augmentation exponentielle de la population abidjanaise, l’on est passé de 350 m3 par jour à 600 m3, ce qui explique parfois des pénuries d’eau dans certains endroits.

Au niveau de l’intérieur du pays et en milieu rural, l’Ingénieur en Hydraulique a fait savoir que les raisons du manque d’eau potable sont liées à plusieurs facteurs. Entre autres, le manque d’investissement et de réhabilitation des équipements existants dans ces localités suite à la crise de 2002, la fissilité des canalisations, les pompes villageoises en nombre insuffisant et en mauvais état.

Un autre problème que l’invité du jour n’a pas manqué de soulever, est l’action néfaste des orpailleurs clandestins sur la qualité de l’eau. Les produits (cyanures) utilisés  pour la recherche de l’or, qu’entraîne l’écoulement des eaux polluent considérablement l’eau, mettant ainsi en danger à vie des populations.

C’est donc à toutes ces urgences que le Programme Social du Gouvernement va s’atteler en cette année 2019. Cependant, des efforts considérables  ont été fait selon le ministre Laurent TCHAGBA pour permettre à l’ensemble de la population de bénéficier d’eau potable. L’Etat a mis en place dès 2011, en urgence un fond permettant ainsi la réhabilitation des pompes villageoises dans certaines localités.

Ensuite la création du  Fond National de l’Eau, et du Fond de Développement de l’Eau ont permis à l’Etat de réaliser plusieurs châteaux d’eau dans plusieurs villes. Toujours selon le Ministre, pour les 3 années à venir, plus de 75 milliards de FCFA seront engrangés pour la réhabilitation de 23 000 Pompes à Motrices Humaines (PMH).

Ces pompes seront équipées désormais d’un écosystème solaire, permettant ainsi aux femmes de fournir moins d’effort physique pour avoir accès à l’eau potable.

En outre, le programme ‘’ Eau pour tous ‘’ initié par le gouvernement a permis selon l’hôte de savoir que sur 500 sous-préfectures que compte la Côte d’Ivoire, 200 manque d’adduction d’eau potable. Ce programme prévoit la création de 200 châteaux d’eau dans ces localités durant le premier trimestre de 2019 a t-il fait savoir.