Journée Internationale de la Jeunesse. Les citoyens s’engagent pour une jeunesse saine

La ville de Daloa a été le cœur de la célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse ce mercredi 12 août 2015. Avec pour thème « engagement civique de la jeunesse », cette édition offre aux acteurs nationaux du monde de la jeunesse et aux jeunes de « mener des réflexions sur des problématiques actuelles relatives au civisme, à la promotion de la jeunesse et à la place des jeunes dans la société » a souligné Sidi Tiémoko Touré, ministre délégué auprès du Président de la république, chargé de la promotion de la jeunesse et de l’emploi des jeunes.

A Daloa où s’est tenue la célébration, ils sont venus nombreux à la Place de l’indépendance de toutes les villes de la région du Haut-Sassandra. Dans une ambiance bon enfant, les populations ont salué l’opération « Agir pour les Jeunes ». « Nous voulons nous approprier ce projet » a souhaité Brice Zunon, 3e Adjoint au Maire  de la ville de Daloa.

Au nom de la jeunesse communale de Daloa, Soro Mamadou a pour sa part rappelé que «l’université doit bénéficier d’un lien plus fort entre la formation et l’entrepreneuriat avec le soutien de l’Agence Emploi Jeunes ».

L’un des moments forts de la célébration de cette journée a été la lecture d’une Charte du Civisme de la Jeunesse, produite à l’occasion. Josué Vah, président du parlement national des Jeunes a pris l’engagement de « contribuer à l’émanation à une jeunesse saine, sans drogue, sans violence, sans sida et sans IST ».

« Vous êtes la priorité du gouvernement et du Président Alassane Ouattara » a répondu le ministre Sidi Tiémoko Touré. En rappelant que l’engagement du Chef de l’Etat vis-à-vis des jeunes s’est traduit par la création d’un ministère qui est lui rattaché et s’est matérialisé par la création de l’Agence Emploi Jeunes. Mais aussi par le lancement de l’Opération AGIR pour les Jeunes. « Dans quelques jours vous aurez vos bonnes nouvelles pour l’opération Agir pour les jeunes » a lancé Sidi Touré à l’attention des populations de Daloa. « Toute la région du Haut-Sassandra sera prise en compte sans considération partisane aucune » a précisé le ministre de la jeunesse.

« Comment rêver d’émergence si l’engagement civique n’est pas avéré ? » s’est-il interrogé en invitant « les jeunes à se mettre ensemble, à se donner la main et à imaginer des idées propres, à mutualiser leur engagement civique pour la paix et le développement ».