Insertion des Jeunes : Sidi Touré annonce de bonnes perspectives pour 2016

C’est à Taabo, ce lundi 28 décembre 2015, que le bilan de la Plateforme de Services (PSF) Locale de la Région de l’Agnéby-Tiassa a été fait. C’était au cours d’une cérémonie rehaussée par la présence du ministre de la Culture et de la Francophonie (Cadre de la région) Maurice Bandama et le ministre délégué auprès du Président de la république, chargé de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Sidi Tiémoko Touré, parrain de la cérémonie.

La PSF est un dispositif d’insertion des jeunes par des activités génératrices de revenues. « En choisissant d’attaquer  la question de l’emploi des jeunes, par l’angle du développement local, le dispositif de la PlateForme de Services fait des collectivités décentralisées, un des acteurs incontournables » a indiqué le ministre Sidi Touré.

L’occasion pour lui de saluer et de remercier les partenaires ont décidé d’accompagner son ministère « dans la quête des voies et moyens pour la création d’opportunités d’emplois pour nos jeunes ». Notamment la Banque Mondiale qui a mobilisé plus de plus de 50 milliards de FCFA dans le cadre du Projet Emploi Jeunes et Développement des Compétences (PEJEDEC). « Ces ressources ont favorisé, dans la phase initiale, la création de 27 500 emplois. La phase additionnelle, dont la mise en œuvre court jusqu’au 30 juin 2019, sera l’occasion pour 31 500 autres jeunes de trouver une opportunité d’exercice d’une activité professionnelle », a rappelé Sidi Touré.

MZ2

Autre partenaire, l’Agence Française de Développement (AFD). A travers « le contrat de Désendettement et Développement (C2D) , elle consent également des efforts considérables sur la question. Cette Agence a déjà contribué, pour le C2D 1, à hauteur de 10,8 milliards pour de FCFA pour la création de plus de 18 000 postes d’emplois » a indiqué le ministre Sidi en précisant que « le C2D2, dont l’accord de financement a été signé récemment par le Premier Ministre, porte sur enveloppe globale 21,8 milliards de FCFA allouée au volet emploi ». Effectif à prendre en charge ? 31 100 jeunes ! A ces partenaires, le « ministre des Jeunes » dit pouvoir compter également avec la Banque Africaine de Développement (BAD) et le gouvernement du Japon (entre autres).

Pour l’année 2016, Sidi Touré, espère lever près de 15 milliards après sa récente visite d’imprégnation en France. Mieux « nous travaillons, actuellement, à redéfinir ou renforcer les missions de chacun des acteurs agissant dans le périmètre de l’emploi des jeunes » a assuré le ministre délégué à l’emploi des jeunes.