Ferkessédougou: Impact PS_GOUV Les populations apprécient les retombés avec le Ministre Sidi TOURE

Le ministère de la Communication et des Médias, Sidi Touré, a initié, samedi, une séance d’information des populations de Ferkessédougou sur les réalisations d’infrastructures et leur impact  sur les communautés.

Cette initiative intitulée “La voie du Développement”  visait à informer les populations sur les actions entreprises par le gouvernement dans le cadre du programme social.

Selon M. Touré, le principe est de faire découvrir les grandes réalisations de l’État de Côte d’Ivoire et leurs  impacts  sur les communautés. A travers “La voie du Développement”, le  porte-parole du gouvernement entend ainsi mettre en lumière les performances réalisées par le gouvernement de 2011 à 2020, et ce, dans tous les secteurs de développement.

Trois panels ont été organisés à cet effet. Le premier panel a été animé par le ministère du Commerce et de l’Industrie et portait  sur l’industrialisation, notamment, le  développement et la transformation locale, les acquis, les défis et les perspectives engagées par le gouvernement.

La seconde communication a concerné les performances réalisées par le gouvernement en matière de santé, de réalisation des infrastructures et équipements sanitaires. Quant à la thématique 3, animée par l’Ageroute, elle portait sur “le développement des infrastructures routières et leurs impacts dans le quotidien des populations”.

Dans le cadre de cette mission, les journalistes et correspondants ont pu visiter, jeudi, les différents sites de développement et s’imprégner de leurs impacts auprès des populations riveraines.

Le premier Plan national de développement PND 2012-2015, engagé par le président Alassane Ouattara, a permis de ramener le pays à un niveau acceptable et surtout clore le chapitre douloureux des crises post-électorales.

A partir de 2015, il a été formé un autre PND 2015-2020 dont les résultats sont perceptibles avec près de 8% de croissance, la valorisation de SMIG, le recul du taux de pauvreté de 51% en 2011, à 37% en 2019, et en 2020, à 35% des performances notables dans tous les domaines et secteurs éducatifs, sanitaires, l’insertion des jeunes, protection sociale, infrastructures routières, entre autres.

Source : AIP