En visite à « Emergence », Sidi Touré : Notre mission est de vous permettre d’évoluer dans un environnement assaini.

Le Ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré  a échangé avec les responsables de la régie publicitaire « Emergence » ce jeudi 27 février 2020.

Au cours d’une visite qu’il a effectuée le jeudi 27 février 2020, dans les locaux de la régie publicitaire et événementielle ‘’Emergence’’, le Ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré, s’est voulu rassurant vis-à-vis des professionnels de la communication.

« Mon ambition est de stabiliser les choses, afin de lever très vite la mesure d’interdiction des panneaux publicitaires, car notre mission est de vous permettre de gagner de l’argent dans un environnement assaini » a  affirmé Sidi TOURE.

Une mesure prise en 2019, face aux constats de la pollution visuelle due à l’affichage anarchique des panneaux. Il était urgent pour la tutelle de prendre cette mesure afin d’assainir ce secteur. Selon Sidi Touré, plus de 70% des panneaux sont en irrégularités par rapport aux textes en vigueur.

Un avis partagé par Mme Élie GOUNONGBE, Directrice Générale de cette régie spécialisée dans la production et  location de supports publicitaires, l’achat d’espace, la réalisation d’évènement, l’éclairage et l’illumination architecturale.

 « Il faut une réorganisation de fond en ce qui concerne l’affichage publicitaire » a-t-elle soutenu.

Plusieurs doléances ont été soumises au Ministre lors des échanges par Mme GOUNONGBE. Entre autres, la levée de la mesure d’interdiction des poses des panneaux publicitaires, la grille tarifaire imposée aux régies et agences de communication.

Elle a plaidé pour une grille plus souple afin de permettre aux entreprises de la supporter. Par contre Madame Élie GOUNONGBE, s’est étonné de la raison réelle de l’imposition de l’impôt foncier aux régies publicitaires.

« Pour nous cet impôt ne se justifie pas » a-t-elle fait savoir

L’entreprise EMERGENCE, créée en 2005 à Abidjan par Madame Mme Élie GOUNONGBE est situé à la Riviera 3, cité Jacques Prévert 2 avec une quarantaine de personnels en son sein.