COVID-19 : Le ministre de la Communication appelle les populations à faire preuve de responsabilité face à la maladie

Dans le cadre de la lutte contre la COVID-19, le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré, a saisi l’occasion d’un atelier de formation des maires du district d’Abidjan sur la sensibilisation de proximité, en vue d’impacter le changement de comportement des populations face à la covid-19, pour appeler à la responsabilité de tous face au virus.

De nouveaux cas positifs (115 cas) ont été enregistrés le 01 septembre dernier. Ces données ont amené le ministre de la Communication et des Médias qui est en première de la lutte à travers la communication et des messages de sensibilisation, a rappelé l’urgence que cela requiert face à la COVID-19. Chacun à son niveau doit prendre ses responsabilités. Telle est la substance de son message délivré à l’occasion d’un atelier de sensibilisation organisé par l’UVICOCI, le jeudi 03 septembre, dans les locaux du District d’Abidjan.

« Nous sommes obligés de vivre avec ce virus en faisant preuve de responsabilité individuelle et collective ; en continuant la communication et la sensibilisation de proximité, afin d’amener les populations à observer, de façon systématique et continue les mesures barrières », a-t-il plaidé auprès des élus municipaux.

Selon le ministre, des études réalisées par des l’UNICEF, le PNUD et l’INS ont montré que grâce à la communication, plus de 90% des populations vivant en milieu urbain et 80% de celles vivant en milieu rural ont une bonne connaissance de la Covid-19 et des mesures barrières.  Cependant, force est de constater que le respect des mesures barrières n’est pas effectif. C’est à cette tâche qu’il les y invite. Il leur demande de mettre un accent particulier sur la stratégie de communication pour un changement de comportement des populations dans les villes et dans les villages, mais également d’intensifier les actions de sensibilisation de proximité susceptibles d’impacter positivement l’engagement des communautés dans la lutte contre la propagation de la Covid-19

« (…) L’implication des Maires dans la lutte est donc réaffirmée et à juste titre par le Conseil National de la Sécurité (CNS), parce que le Maire est l’élu de proximité préféré des citoyens dans tous les pays, car ses actions sont palpables, vérifiables et ont un impact immédiat sur la vie des populations », a-t-il relevé à l’occasion.

Le ministre s’est félicité des efforts consentis par l’ensemble des maires du District d’Abidjan qui n’ont ménagé aucun effort à lutter efficacement contre le virus. « Dans cette lutte, les autorités municipales des 13 communes du District d’Abidjan, épicentre de la pandémie avec 95% des cas de contamination, ont agi sans répit et sans faiblesse, en sensibilisant leurs administrés à l’indispensable observance des mesures barrières. Ils méritent donc la reconnaissance de tous. Soyez-en remerciés ! », leur a-t-il tiré le chapeau.

Il est prévu deux autres ateliers à l’effet d’outiller davantage les acteurs dont le deuxième sera consacré aux U-Reporters de l’UNICEF, aux agents de santé communautaire (ASC) du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique. Des agents de sensibilisation seront formés lors du 3ème atelier ; ceux-là seront déployés sur le terrain pour une sensibilisation plus accrue des populations.