Côte d’Ivoire : Les hommes des médias invités à garantir la liberté d’expression à travers la promotion de la paix

Le ministre de la communication et des médias, Sidi Tiémoko Touré, et le président du Forum des Houphouétistes, Anoblé Félix, Secrétaire d’Etat chargé de la promotion des PME, ont invité, vendredi, à San Pedro, les hommes et femmes des médias à garantir la liberté d’expression en construisant, en renforçant la paix et la démocratie en Côte d’Ivoire.

Les deux personnalités ont fait cette exhortation à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du séminaire du Forum des Houphouëtistes, adressé aux journalistes, avec pour thème principal, « La contribution des médias à la diffusion et à la consolidation de l’idéal de paix de Félix Houphouet Boigny ».

« En tant que Hommes et femmes de médias, vous êtes les garants du droit à l’information, il vous appartient d’animer le débat public, d’informer les citoyens, d’éclairer les populations sans faut fuyant, (…) de garantir la liberté d’expression », a déclaré Sidi Touré.

Pour Sidi Touré, la cacophonie, le verbiage, ou l’insolence ne sont pas la marque de la liberté d’expression. Il a invité les journalistes à mettre la paix au cœur de leur écrits et actions « mettre à profit leurs talents de communicateurs pour asseoir un climat de paix dans le pays ».

Selon le président du Forum des Houphouëtistes, Anoblé Félix, l’objectif de ce séminaire est de permettre aux membres du forum, aux hommes de médias de réfléchir sur « la paix », une cause commune et chère à la Côte d’Ivoire, et au père de la nation, Félix Houphouet Boigny.

Le contexte actuel et les échéances électorales des présidentielles de 2020, a-t-il noté, exacerbent les tensions sociopolitiques, avec les journaux pour relais. Pour Anoblé Félix, une telle situation nécessite que les Hommes de médias ouvrent avec les politiques et la société civile, « un vaste et opportun chantier et axe de réflexion (…) pour une plus grande sensibilisation, diffusion de la philosophie et de la pensée de paix de Félix Houphouet Boigny », afin d’aider à préserver la paix.

Le séminaire enregistre la participation d’une quarantaine d’hommes et femmes de médias, dont le président de l’Autorité nationale de la Presse (ANP)  Raphaël Lapké, le PCA de la RTI, Brou Aka Pascal, le président de l’Observatoire de la liberté de la presse,  de la déontologie, Zio Moussa. Le journaliste, Yao Noël assure la présidence du comité d’organisation.

A la demande du président du Forum des Houphouétiste, Anoblé félix, l’ouverture du séminaire a été précédée, à la mosquée Fatiga, par une lecture coranique, officiée par le président du Conseil supérieur des imams, Ali Touré, pour le repos de l’âme de Félix Houphouet Boigny, et la paix en Côte d’Ivoire.

Ce jour est le jour anniversaire du décès du père de la nation, survenu le 7 décembre 1993. La cérémonie a eu lieu en présence également du ministre Sidi Touré. Vendredi soir une messe est prévue à la cathédrale St Pierre au quartier JB pour la même cause.