BEOUMI : Sidi TOURÉ appelle à une mobilisation autour du Président Alassane Ouattara

Le week-end dernier a été sans répit pour le Ministre de la Communication et des Médias, qui a entrepris une tournée d’information dans plusieurs villages et sous- préfectures de Béoumi, dans le centre de la Côte d’Ivoire.

 

Premier site à accueillir la délégation, la Sous-préfecture de N’guessankro composée de 17 villages. Le Ministre Sidi TOURE a été reçu à son arrivée ce vendredi 3 avril 2019, par le Sous-préfet SYLLA Ladji Mori, avec qui il a échangé avant de s’adresser à l’ensemble de la population.

 

Sans langue de bois Sidi TOURE, a fait un bref historique de la mise en place de la plateforme RHDP jusqu’à la création du parti politique RHDP-Unifié. Ensuite il a exhorté les populations à vivre dans la cohésion et ne pas laisser la place à la division.

« Il est bon d’expliquer ce qui se passe dans le pays à nos parents, car si vous ne connaissez pas votre passé, vous n’allez jamais construire avec sérénité votre avenir »

Après N’guessankro le Ministre s’est rendu à Blimplo, ou il a invité la population à l’union autour du président Alassane Ouattara. Tout autre message selon Sidi TOURE, que celui incarné par le Président du RHDP doit être pris avec beaucoup de réserve.  « La paix est notre bien commun, alors il faut la préserver en réglant nos différends par le dialogue ». a-t-il fait savoir

Dernière étape de cette première journée, la Sous-préfecture de Marabadiassa. Le Ministre a appelé la population à l’union et au renforcement de la cohésion sociale. Selon Sidi TOURÉ Il ne peut y avoir de développement durable dans la région sans la garantie d’une paix stable.

« C’est ensemble qu’on peut construire quelque chose de grand. »

Le Ministre Sidi TOURÉ est revenu sur le conflit entre le village de N’guessankro et Marabassadja survenu récemment pendant l’opération de délimitation des terroirs villageois, et dans lequel son implication personnelle a permis d’apaiser les tensions.

Il a en outre invité les uns et les autres à faire échec aux partisans du clanisme et de l’ethnicisme.

« On ne veut plus la guerre. Nous ne sommes pas dans la bataille de Baoulé et  Dioula mais dans la bataille de développement de Marabadiassa et de la Côte d’Ivoire. » a laissé entendre Sidi Touré.

La seconde journée de cette tournée s’est déroulée successivement dans les villages de Djiminisso (Toudjan 1, Toudjan 2) et de Bouakaman.

À ces populations le Ministre Sidi TOURE a porté le message de rassemblement et de paix. Il les a surtout invités, à ne pas succomber aux discours des aventuriers qui, depuis peu tiennent des propos offensants à l’encontre du chef de l’État. De nouveaux leaders qui ne pensent qu’à eux et non aux peuples selon Sidi TOURE.

« L’ambition est légitime mais pas à n’importe quel prix, pas au détriment de nos valeurs et traditions » a précisé le Ministre.

Aux pourfendeurs du Président du RHDP, le Ministre les a invité à la patience car dit-il «  On ne discute pas de l’héritage d’un père pendant son vivant »

Le Porte-parole du Gouvernement a appelé à faire échec aux vendeurs d’illusions, qui prospèrent dans la diffamation en revendiquant la paternité des infrastructures réalisées dans le Gbêkê.

Il a également exhorté les habitants à accepter toutes les actions de développement d’où qu’elles viennent, mais de refuser d’entrer dans les débats politiques qui créent la division.

Face à la menace de destruction, car situé dans la forêt classée, les chefs des communautés ont plaidé pour un déclassement des sites sur lesquels ils vivent depuis des décennies.

Le Ministre Sidi TOURÉ dit avoir pris note et compte mettre ce dossier sur la table du Gouvernement.

«Nous allons porter ce dossier devant le Gouvernement pour que ces villages peuplés de milliers d’âmes soient déclassés, afin d’avoir les infrastructures nécessaires pour le bien-être de la population » a conclu Sidi Touré.